Le dispositif TRANSFER

L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), association mondiale de plus de 800 établissements d'enseignement supérieur et de recherche francophones, propose un ensemble d’ateliers de formation intitulé TRANSFER : TRANsférer le Savoir en Francophonie en Éducation et en Recherche. Ces ateliers concernent les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et les Technologies de l’Information et de la Communication pour l'Enseignement (TICE).

Ces formations ont pour objectifs de transmettre des connaissances pratiques, d’encourager le travail collaboratif et de favoriser l’établissement de liens professionnels entre les participants. Leur contenu pédagogique est souvent organisé autour d’un projet, ou une thématique, le dernier jour étant consacré à la présentation et à l’évaluation mutuelle des travaux, avec remise d’un prix symbolique. Le nombre de places est limité : la taille maximale d’un atelier varie généralement, selon la nature de l’activité entre 15 et 25 participants. Les stagiaires peuvent être regroupés pour un travail en binômes ou trinômes.

Les logiciels utilisés sont autant que possible des logiciels libres [1].

Les ateliers sont conçus et animés de façon à pouvoir être ensuite dupliqués par les établissements avec lesquels ils sont organisés. À cette fin :

  • Les supports de cours sont diffusés en accès libre, selon les termes du contrat Creative Commons BY-NC-SA France [2] : ils peuvent être reproduits et distribués, avec ou sans modification, sous réserve de citer la version initiale et son auteur, de ne pas les utiliser à des fins commerciales et de leur appliquer le même contrat.
  • L’équipe pédagogique de chaque atelier est systématiquement constituée d’un formateur principal confirmé et d’un ou deux assistants formateurs locaux impliqués dans l’atelier dès la phase de préparation. Tout apprenant peut devenir assistant formateur, puis formateur principal.

L’inscription des formateurs et des apprenants s’effectue exclusivement via Internet, depuis le présent site transfer-tic.auf.org. La plate-forme TRANSFER de l’AUF permet de diffuser les appels à candidature, de sélectionner les participants, d’analyser l’évaluation des formations par les participants, invités après chaque atelier à remplir un formulaire d’évaluation anonyme, et de gérer la version numérique des passeports TIC/TICE, documents qui retracent le parcours de chacun sous la forme de visas attribués pour tout atelier suivi ou animé avec succès.

Objectifs globaux des formations TRANSFER

  • former une masse critique de formateurs et de professionnels dans les domaines des TIC et des TICE ;
  • construire des liens professionnels entre les participants de manière à ce que les relations entre stagiaires, comme celles établies avec les formateurs puissent se poursuivre de façon durable ;
  • former des individus ou des groupes qui deviendront à leur tour formateurs à leur retour dans leur organisation ;
  • identifier et établir des contacts individuels et institutionnels, partager des sources d’information.

Un protocole de mise en œuvre sous forme de tableau de bord en ligne tient lieu de cahier des charges.

 

Organisation

Les ateliers de formation TRANSFER sont organisés tout au long de l’année à la demande des établissements membres de l’Agence universitaire de la Francophonie. Cette demande est formulée par un ou plusieurs établissements membres ou partenaires de l’Agence, attestant du besoin local ou régional, et confirmant le souhait de co-organiser un ou plusieurs ateliers TRANSFER et/ou sessions de démultiplication.

L’AUF formalise son partenariat par accord ou convention avec le ou les établissements co-organisateurs de la formation.

Le Campus numérique Francophone associé à l’organisation participe, avec l’établissement co-organisateur, à la diffusion et à la sélection des dossiers des formateurs et des stagiaires. L’établissement partenaire désigne un référent chargé de la co-organisation, qu’elle met à disposition.

Formation par l’action un atelier Transfer est dès l’inscription l’objet de la manifestion de l’intention et des initiatives de chaque acteur via un appel à candidatures.

 

 

 

[1] Un logiciel libre est un logiciel diffusé de façon à pouvoir être exécuté, copié, distribué, étudié et modifié. Voir définition détaillée sur le site du projet GNU de la Free Software Foundation (FSF — Fondation pour le logiciel libre) : www.gnu.org/philosophy/free-sw.fr.html

[2]  https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/fr/
Creative Commons est une organisation fondée en 2001 aux États-Unis par la Stanford Law School. Elle propose six modèles de contrats aux auteurs qui souhaitent autoriser la reproduction et la diffusion de leurs œuvres, tout en précisant certaines conditions. Dans tous les contrats ils exigent d’être toujours mentionnés comme auteurs de leur œuvre. Selon le contrat, ils peuvent autoriser ou non la modification et la commercialisation de leur œuvre et imposer ou non qu’un contrat identique soit appliqué à l’œuvre rediffusée.